Covid Safe Ticket

Depuis le 15 octobre à Bruxelles et à partir du 1er novembre en Wallonie, le Covid Safe Ticket (CST) conditionne l’accès aux lieux culturels, restaurants, salle de sport, cafés…
Avec de nombreux autres artistes, compagnies et opérateurs culturels, le Collectif Mensuel s’interroge sur la pertinence de cette réglementation, sur ses dérives et sur ses dangers.
 
Ne s’agit-il pas, une fois de plus, d’une politique à deux vitesses, distinguant « l’essentiel » de ce qui ne l’est pas ?
(Le CST est obligatoire pour entrer au musée mais pas pour s’agglutiner dans un centre commercial ou une entreprise)
 
Est-il réellement le meilleur outil pour limiter la circulation du virus? (Alors que des épidémiologistes questionnent encore l’utilité de ce « pass »)
Pouvons-nous accepter d’être transformés en agents de contrôle, et de devoir assumer un rôle bien à l’opposé des métiers que nous avons choisis ? Ne cherchons-nous pas effectivement à sans cesse renégocier et cultiver des lieux de débats, d'ouverture et de liberté ?
 
Enfin, l’application de cette réglementation n’est-elle pas, inévitablement, source de discriminations, et d’inégalités sociales ? Ne constitue-elle pas un dangereux précédent ? 
 
N’y a-t-il pas d’autres manières d’envisager une campagne de santé publique et de travailler au bien être de tous? 
Tout n’est-il pas une question de choix politique?
 
Nous vous invitons à lire la carte blanche de Still Standing for Culture que nous avons co-signée avec 450 organisations et près de 1300 travailleurs.euses du secteur des arts et de la culture.